Compte Rendu technique du Stage Apnée de Chartres 2012

Publié le par Section Pêche Sous Marine et Apnée CSL Laval

Compte-rendu du stage d'apnée du 3-4 novembre 2012.

 

Je ne vais pas compléter encore plus les infos très pertinentes de mes 2 compagnons. Je vais cependant essayer de vous transmettre au mieux les aspects techniques abordés. Conseils prodigués par des champions du monde d'apnée que sont Christian Maldamé, Morgan Bourc'his et Pierre Frolla.

 

Plusieurs disciplines proposées:

 

*L'apnée dynamique (avec et sans palmes) consiste à parcourir la plus grande distance possible sous l'eau.

 

Les 1er exercices d'apnées (avec palmes) proposés par christian ont été effectué sur 2 tempos, une réalisation d'un 50m lent et d'un 50m rapide! Le but est de nous amener à prendre conscience du "lestage"!

Ce fameux lestage qui, mal adapté à notre flottabilité, nous fais palmer en oblique tete vers le fond et palmes proche de la surface lors d'un passage en lent!

Sensation de flottaison et "lutte" contre l'eau qui s'estompent quelque peu avec la réalisation d'un 50m rapide!

Lestage: Masse, qui peut varier de qqs grammes à plusieurs kgs, sous la forme de collier de cou, ceinture marseillaise avec plomb,...

Si ce lestage est bien adapté pour compenser notre flottaison (air contenu dans nos poumons et combinaison néoprène), nous arrivons à glisser et nos mouvements nous propulsent sous l'eau sans effort!

 

*l'apnée statique consiste à rester le plus longtemps tete dans l'eau sans respirer!

 

Des petits ateliers simples pour réaliser des apnées, poumons pleins ou vides, soit à la surface ou sur un fond de 6m.

Le secret de la réussite est très simple, ne strictement rien faire! Cela passe par 1 décontraction, 1 relachement total de notre corps!

 

*L'apnée dynamique sans palme. Meme principe, parcourir la plus longue distance sous l'eau mais sans l'aide de nos précieuses palmes!

 

Là, je dois avouer que l'on se sent beaucoup plus démunis pour évoluer sous l'eau sans ce moyen de propulsion que sont les palmes!

C'est 1 mouvement très technique (brasse) qui effectué sous l'eau doit nous propulser avec énergie! Il va me falloir beaucoup de séances de piscine pour réaliser correctement ces mouvement de jambes et bras! Et surtout bien synchroniser l'ensemble pour favoriser la glisse et diminuer toutes ces surfaces d'appuis qui nous freinent pour avancer sans effort!

 

*Le poids constant:

 

 Il y a eu plusieurs pratiques proposées pour faire des descentes sur 20m. Soit avec ou sans palmes pour la descente/remontée, soit descente le long d'un boot ou des échelles par la seule traction des bras et remontée par le meme biais ou en en brasse!

 

Toutes ces descentes n'auraient pas pu etre possible sans passer par la phase "compensation". Un élément indispensable pour préserver l'intégrité des voies ORL!Nos tympans s'acclimatent très bien à la pression atmsophérique (env. 1bar) mais lors d'une descente à 20m, la pression augmente constamment pour finir à 3b au fond. (1 bar en surface et 1 bar tous les 10m!)

Cette membrane qu'est le tympan subit cette pression, c'est cette douleur que l'on a surement tous rencontré étant petit à vouloir toucher le fond de la piscine.

Pour ne pas faire subir à cette membrane fragile toute la pression extérieure, nous devons apporter la juste quantité d'air par un conduit que l'on nomme trompe d'eustache pour équilibrer les pressions! Plus l'on descend profond, plus nous serons obligés de compenser.Pour se faire, 1 technique à la portée de tous, valsalva!On se pince le nez à la descente et on souffle par les narines, comme l'air ne peut s'evacuer vers l'extérieur, le chemin tout trouvé se trouve etre les trompes d'eustaches! On sent ces tympans se rééquilibrer! Une insufflation régulière pendant la descente nous permet de préserver nos tympans! Aucune douleur et que du bonheur de descendre!

 

Pour certaines personnes moins habituées à la compensation, 1 atelier spécifique a été créé! Pour compenser en douceur, 1 descente à l'échelle tete en haut pour favoriser la poussée d'air des poumons vers les oreilles facilite la compensation.

Une fois le relachement trouvé, les muscles des machoires décrispés, les trompes s'ouvrent aisément pour équilibrer au mieux cette pression.

 

Méthode de préparation à l'apnée:

Un réveil musculaire proposé par christian: Yoga! Pour les connaisseurs, c'est la salutation au soleil. Exercices d'étirements et d'assouplissements du corps qui font aussi office d'échauffement pour nos corps peu souples! Suivi d'un travail centré sur la respiration! On se concentre pour mobiliser les muscles servant à la ventilation. Cela part bien évidemment du diaphragme et l'on finit par mobiliser la ceinture scapulaire en passant par les dorsaux! Différentes postures nous aident à travailler chaque zone de façon spécifique.

Pour aider les muscles aidant à la compensation, des petits exercices simples à base de mobilisation de machoires et de langues nous ont été montré!

A ne pas faire en public car cela ressemble fortement à des grimaces mais on participe à l'assouplissement de la zone ORL.

 

Aurélien P

Publié dans Formation

Commenter cet article